QU'EST-CE QUE LA THERAPIE NEURO-PSYCHOLOGIQUE ?

thérapie neuro psychologique

La thérapie neuro-psychologique inspirée de l'Intelligence Relationnelle

La thérapie neuro-psychologique que je propose se base majoritairement sur l’approche Intelligence Relationnelle® élaborée par François Le Doze. J’associe des méthodes et techniques comme l’ennéagramme, la PNL, l’écoute empathique ainsi que des connaissances sur les neurosciences, la santé naturelle, la philosophie et des approches thérapeutiques complémentaires (Analyse transactionnelle, Tipi, EFT, etc…).

J’avertis que les explications que vous allez lire sont le fruit de mon expérience et de mon analyse. Elles sont donc colorées par mon identité et peuvent ne pas être le reflet exact des approches telles qu’elles sont présentées par leurs créateurs. C’est pour cette raison que vous trouverez des liens vers d’autres sites web pour trouver les sources d’informations fidèles à leurs auteurs.

Qu'est-ce que la psychothérapie Intelligence Relationnelle ?

L’approche de l’Intelligence Relationnelle®, développée par François Le Doze, est une psychothérapie neuro-biologique permettant de traiter toute forme de troubles psychologiques, du comportement, relationnels, dont l’origine se fonde sur la dissociation : des parties de soi, de son vécu, de ses sensations, émotions ou encore de ses pensées, des systèmes psychique, nerveux et somatique globaux.

Ce mécanisme, naturel et nécessaire, s’active face aux traumas (expériences traumatiques de l’enfance, traumas développementaux, traumas liés à l’attachement, accident de vie, choc…).

Le but de la thérapie est d’activer le mouvement naturel du cerveau et du système nerveux, qui est de créer des connexions, des associations. Cela afin de vivre une expérience sécure d’un souvenir traumatique et d’apporter une action correctrice, puis d’aider le système nerveux et psychique à accéder à la régulation et à la résilience.

Les outils utilisés tels que la théorie polyvagale, l’IFS (Internal Family Systems), la théorie de l’attachement et la métacognition, permettent la co-régulation et l’auto-régulation, qui sont les piliers de la thérapie.

Grâce aux régulations, le cerveau va naturellement créer un nouveau chemin neuronal (connexions synaptiques entre plusieurs neurones) qui associe la sécurité avec l’élan naturel premier qui a été bloqué à cause du trauma. Ainsi, les précédentes connexions traumatiques vont se défaire. C’est ce processus de neuroplasticité qui conduit à la Résilience.

La thérapie neuro-psychologique sous le prisme de la théorie polyvagale

La théorie polyvagale élaborée par Stephen Porges, étudie le fonctionnement du SNA (système nerveux autonome), particulièrement avec la découverte biologique concernant le nerf vague.

Ce dernier est divisé en deux branches, l’une ventrale, l’autre dorsale, ayant des fonctions distinctes. Nous trouvons aussi le système sympathique (ou orthosympathique).
Le SNA a plusieurs fonctions biologiques, dont celle de gérer la sécurité et le danger, activant ou inhibant les mécanisme du stress pour s’éloigner ou écarter le danger et ainsi retrouver un état de sécurité.
Ce mécanisme archaïque fonctionne automatiquement grâce aux stimuli reçus et au traitement ultra-rapide par le cerveau reptilien, et le cerveau limbique. Tout cela est hors de notre contrôle et de notre champ de conscience, c’est le monde de l’implicite, de l’inconscient.

Ce système se perturbe lorsqu’il est soumis de manière forte ou répétitive à des signaux incohérents de sécurité et de danger, ou que l’individu n’a pas pu s’éloigner d’un danger. Lorsqu’il y a un échec du SNA face à un danger, alors s’opère la dissociation. Souvent le SNA a besoin d’être étalonné, équilibré par la co-régulation avec une personne étant dans un état ventral régulé, grâce à la neuroception.

Je travaille donc à m’engager en consience, à partir d’un état ventral régulé pour vous proposer une corégulation, lorsque vous traversez un état désagréable et dérégulé. En apportant de la conscience dans ce processus, vous intègrerez cette régulation durablement.

L'IFS approche riche de la thérapie neuro-psychologique

IFS dialogue intérieur des différentes parties

L’IFS ou Internal Family Systems de Richard Schwartz est une approche de psychothérapie, où le patient va s’auto-réguler, à partir du Self et en communiquant avec différentes parties de lui.

L’IFS considère la psyché comme un système familial complexe. Ce dernier est composé de plusieurs parties (sous-personnalités) organisées au sein de ce système, ayant chacune ses propres rôles, missions, intentions (ex : partie créatrice, partie organisée, partie autoritaire…). Puis, nous trouvons le Self, cette zone innée et présente en chacun, qui a des qualités de compassion, de confiance, d’ouverture. Le Self est inaltérable, même dans le pire des traumas, il est simplement recouvert par les parties protectrices qui réagissent pour éviter de revivre les souffrances liées aux traumas. Le Self est comme la conscience totale, le Grand Tout qui loge en chacun de nous, la part divine.

Le patient apprend à se décoller de ses parties et révèle son Self, à partir duquel, il pourra entrer en relation avec les différentes parties pour en prendre soin et guérir de ses traumas. Les expériences de l’enfant intérieur se rapproche du vécu en thérapie IFS.

Je vous accompagne, avec mon Self engagé, à faire connaissance avec vos parties protectrices et exilées, en respectant la hiérarchie de votre psyché. En vous guidant à travers des questions et des actions suggérées, vous rentrerez en relation consciente et encadrée, avec les parties de vous, afin d’écouter leurs messages et leurs proposer des actions correctrices et ainsi favoriser la guérison des traumas. Vous harmoniserez alors votre monde intérieur, où chaque partie de vous trouvera une place plus juste et exprimera ses qualités recouvrées. Au final, vous ferez une expérience d’unité intérieure et vous serez plus libre dans vos choix, vos orientations et vos actions.

La théorie de l'attachement, un socle solide de la thérapie neuro-psychologique

théorie de l'attachement et thérapie neuro-psychologique

La théorie de l’attachement aide à comprendre les mécanismes de défense et l’organisation du système relationnel, dont l’origine vient de la qualité du lien d’attachement du patient avec son caregiver (généralement le parent ou la personne principale qui prenait soin de lui enfant). Il permet lors de la co-régulation et l’auto-régulation, d’adopter la posture la plus juste pour répondre aux besoins primaires non satisfaits, liés aux traumas. Par exemple l’accordage affectif régulé du thérapeute vers le patient est une base solide et efficace pour la régulation.

J’apporte une conscience sur l’image de figure d’attachement qui se joue dans les séances pour que vous puissiez avoir l’expérience des effets d’un attachement sécure. Vous pourrez ainsi (ré)apprendre à répondre à vos besoins fondamentaux et à vous accorder à vous-même, au travers du reflet relationnel entre vous et moi.

PNL, Ennéagramme et métacognition renforcent la thérapie neuro-psychologique

Métacognition et intelligence relationnelle

La métacognition et la métacommunication sont le fait de réfléchir et de communiquer sur sa réflexion et sa communication. Cela aide à prendre une posture plus neutre d’observateur sur ce qu’il se passe dans la réflexion et la communication. Principalement lors d’un état dérégulé, cette technique apporte un niveau de conscience et de compréhension plus élevé, afin d’activer les mécanismes d’auto-régulation cognitif (le neo-cortex régule les cerveaux lymbique et reptilien).

Concrètement, je vous pose des questions vous invitant à comprendre ce qui se passe dans la relation thérapeutique et dans la communication. Ainsi le mécanisme d’autorégulation s’active, et vous apprenez à poser votre conscience sur ce mécanisme pour l’intégrer dans votre vie. C’est aussi un gage de clarté et de préventions des jeux psychologiques de transfert, contre-transfert et de projection, en apportant une lecture consciente de ce qui se joue, afin d’ajuster la posture, la relation et la communication.

L’Ennéagramme permet de comprendre plus finement les mécanismes de défense du système psychique et d’apporter des leviers efficaces pour réguler ces systèmes. Grâce à ses 9 profils, évolutifs et interconnectés, il propose une ouverture résiliente et positive vers l’avenir.

L’Ennéagramme permet de comprendre plus finement les mécanismes de défense du système psychique et d’apporter des leviers efficaces pour réguler ces systèmes. Grâce à ses 9 profils, évolutifs et interconnectés, il propose une ouverture résiliente et positive vers l’avenir.

La PNL (Programmation Neuro-Linguistique) permet de gérer et d’optimiser les fonctions cognitives du cerveau, en le programmant avec le langage et le corps (meta-programmes, ancrage, clarification de l’objectif…). Elle est très efficace en complément de l’Intelligence Relationnelle pour réviser les croyances limitantes, gérer les états du système nerveux, les émotions, le stress. Elle aide aussi à développer une vision du monde plus en adéquation avec notre Self, et à incarner sa congruence dans l’action. Ces atouts en font un outils clé du coaching.

La PNL (Programmation Neuro-Linguistique) permet de gérer et d’optimiser les fonctions cognitives du cerveau, en le programmant avec le langage et le corps (meta-programmes, ancrage, clarification de l’objectif…). Elle est très efficace en complément de l’Intelligence Relationnelle pour réviser les croyances limitantes, gérer les états du système nerveux, les émotions, le stress. Elle aide aussi à développer une vision du monde plus en adéquation avec notre Self, et à incarner sa congruence dans l’action. Ces atouts en font un outils clé du coaching.

La posture et l'alliance thérapeutique

Plus concrètement, mon engagement relationnel et thérapeutique s’ajuste pas à pas, en fonction de chaque individu et de ce qu’il traverse dans l’instant.

Grâce à ces différentes approches, je m’adapte à chaque étape, à la fois dans ma posture et dans la technique utilisée pour répondre au plus juste aux besoins de votre système nerveux et psychique, ainsi que dans la relation. J’effectue cela tout en me basant sur la métacognition pour développer et maintenir l’auto-régulation du patient et son autonomie dans sa guérison.

Ces approches sont essentielles et sont animées par le thérapeute et sa posture. Je résume cette posture par « la compassion incarnée et engagée vers l’autre », en travaillant ma conscience sur mes états du système nerveux et sur les différentes parties de moi, pour trouver appuis dans mon Self et un état ventral régulé. Il est donc essentiel pour moi, de continuer mon développement personnel, grâce à la thérapie, la supervision, la spiritualité ; pour maintenir la qualité de ma posture : régulée, ouverte et engagée vers l’autre, avec compassion et bienveillance.